24/6/20

Quelle autre mesure de nos vies
que les personnes disparues
et créées, parfois,
par notre propre disparition ?

Le pire est qu’on le désire
si fortement, de n’être plus,
car ce contre quoi l’on s’échange
est toujours supérieur à nous

tels que l’opinion commune
et souvent, la nôtre,
nous font nous sentir
au quotidien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s