22/7/20

J’ai des cycles d’humeur, ça se vide
évacuant mes énergies non fécondées
en une déchirure longue et poignante.

Parfois, lorsque s’est déposée
sous mon crâne dégarni l’ébauche d’une idée
qui dure, je peux être agréable et,
paraît-il, attachant.

Autrement j’effraierais Attila
dès qu’entrouverts les barreaux de ma cage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s