30/7/20

Je voulais acheter une poubelle,
mais il fallait qu’elle parvienne
à pied par la Chine,
et la livraison n’était pas donnée.

Ô philosophes et mercenaires
qui soudoyez des muses soûles,
il vous faudrait en faire autant
pour comprendre ce que je ressens.

Nous ne serons jamais amis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s