22/9/20

Toi nue sur les photos d’antan,
prenant des poses provocatrices
et innocentes de par leur maladresse,

ce sont des souvenirs qu’il me convient de posséder
encore, malgré le temps et surtout la certitude
qu’en personne ta peau ne me serait plus douce

désormais, tes lèvres seulement sèches
et ton vagin autrefois vénéré
seulement l’enveloppe de rêves morts

et putrides. C’est que l’amour y manque
dorénavant, et les soleils où tu te chauffes
ne sont plus les miens à l’excès.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s