8/10/20

Je ne voulais plus parler de moi même
si c’est très intéressant pour moi
de voir qu’un an plus tard, au sujet d’autre chose,
j’emploie précisément les mêmes mots,
avec la même musique macabre.

D’ici mon prix Nobel, j’aurai le temps peut-être
d’un peu me connaître moi-même.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s