11/12/20

Un énorme cousin écrasé,
collé au store en plastique blanc du salon,
monte et descend matin et soir devant mes yeux.

Je l’aime, de cet amour
fondé sur la reconnaissance
en autrui de notre fond intime,
car ainsi que moi il se donne
régulièrement en spectacle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s