13/11/20

– Ah, c’est bien, vous avez adopté
un petit réfugié syrien ?
– Non, c’est moi qui me suis réfugié
dans le vagin de sa mère,
un soir d’orage.
Et neuf mois plus tard, pouf !
j’avais ce gamin-là sur les bras.
– Ah, victime du jihad de l’amour, donc.*

* « Love jihad », notion fumeuse
en ce moment promue par le gouvernement indien
pour interdire ou limiter les mariages
entre musulmans et non musulmans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s