21/12/20

La mise à jour de mes logiciels
d’écriture, traduction et correction
prend plus de temps que d’écrire un poème
sur du papier avec un stylo.

Il me faudrait seulement quelques bouteilles,
pigeons ou dauphins pour le transporter,
ce griffonnage sans intérêt,
jusqu’aux nombreux lecteurs avides

et lointains qui s’en délecte
-raient tout aussi bien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s