8/1/21

James Joyce voulait vendre du tweed
en Italie, Tolstoï s’est endetté au jeu.
Les faillites de Dumas père sont célèbres,
celles de son ami Balzac aussi.
Baudelaire a bu son héritage
et Racine courait les prébendes.

Ecrire est un métier
autant que vivre pour Pavese.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s